Saro

Saro, Maitre du bouche à oreilles

Depuis quelques mois déjà, le nom de SARO s’incruste sur toutes les lèvres, prôné comme la nouvelle référence incontestable du Beatbox Loopstation, art musical complexe à l’équilibre sensible, mêlant beat box, électro, boucles et déformations en tout genre. Alors attention l’Asie : ton nouveau crush from France est en approche ! Champion sur la toile ainsi que du Grand Beatbox Battle 2017, le Rennais enchaine les prix officiels et les médailles de cœur comme les beats, surfant avec style et aisance sur l’écume du genre. Mais bien plus – et c’est peu dire – que son titre de champion du monde de Beatbox Loopstation 2018, ce qui fascine avant tout chez SARO, c’est la simplicité avec laquelle il réalise les combinaisons les plus délicates. Plus la pente est raide, plus le jeune prince – frais lui aussi ! – déploie avec plaisir l’étendue de son art. Savant mélange de trap, de bass music, de deep house et d’électro pop, le son de Tristan Coudray (nom officiel sur l’acte de naissance du prodige) déchaine et brise toutes les chaînes de la discipline. Tendre et savant nouveau paradigme à l’honnêteté et la spontanéité désarmantes, SARO a fait ses armes à la batterie, dans des orchestres mais également côté rap, une pluralité qui lui permet aujourd’hui de pousser, repousser, dépasser toutes les limites du style. Minimaliste et délicat comme les nouveaux jeunes gens modernes, disciple de Beardyman et adorateur de Michael Jackson (cf. un Billy Jean revisité par ses soins), SARO, seul en scène, nous emporte à tour de voix dans des nouvelles sphères, avec sa machine à loop comme sidekick, et sa bouche comme seul arme de poing. Jamais en dents de scie, sa frappe vocale est acérée comme un sabre, les coupes franches de ses sons s’aiguisent au contact d’une esthétique sobre et envolée (la preuve avec le clip de son élégant Bichassa). Déjà habitué de l’Olympia et des grands festivals, le talentueux Rennais a tout sauf froid aux yeux, ayant foulé l’Europe et quelques belles parties du globe, des Transmusicales jusqu’en Inde dans un grand écart impeccable. Technique imparable et charme fou fou fou, le jeune champion sait tenir en haleine son public, à grand coups de boucles et à pleine bouche. Prêt à s’asseoir à chaque fois sur son trône, le musicien-performer part en novembre à la conquête de nouvelles contrées lointaines avec le French Miracle Tour. La boucle sera bouclée, et nous on l’espère on ne s’arrêtera pas de danser.

L'interview de Saro

SARO en bref

Image
  • Icône 2.0
  • Machine à loops
  • Maître du bouche à oreilles
  • Champion du monde de BeatBox 2018